Julien Poinssot (1844-1900)

Fils d’un notaire de Dijon, il reçoit une formation de juriste et soutient sa thèse de licence en droit en 1869. Après avoir passé quelques années en Algérie, comme engagé au 8e hussard, puis comme attaché aux services préfectoraux de Constantine, il s’inscrit en 1879 à l’École des hautes études où il s’intéresse à l’épigraphie latine et parcourt l’Est de l’Algérie de septembre à décembre 1880, dans le cadre d’une mission confiée par le Ministère de l’Instruction Publique.

Photo Poinssotàcheval 3a

En 1882, il fait la connaissance à Paris de Clément Pallu de Lessert et crée le Bulletin trimestriel des antiquités africaines[1]. La même année, il prend contact avec Charles Tissot, ambassadeur de France à Londres et spécialiste de la géographie historique de la Tunisie antique, qui prépare un voyage d’exploration. Julien Poinssot collabore à ce projet et parcourt la Tunisie centrale d’octobre 1882 à avril 1883[2]. Il ramène de cette expédition une masse considérable d’informations et de relevés épigraphiques. De retour en France, ses relations avec Tissot se détériorent et celui-ci cesse de collaborer au Bulletin. Écarté des activités archéologiques en Tunisie, Julien Poinssot se consacre alors entièrement à sa revue, qui se développe et se fait une place honorable dans le monde des savants. Mais il perd le soutien de la Société d’Oran et la revue devient en 1886 la Revue de l’Afrique française. Après la mort de son père, en 1888, la revue cesse de paraître et Julien Poinssot se tourne vers sa famille. Malade, il s’éteint le 8 juin 1899[3].

poinssot.julien

Voir la notice de Julien Poinssot dans Agorha


[1] Accessible en ligne sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb32734040p/date

[2] S. Saint-Amans, « Le voyage de Julien Poinssot en Tunisie », M. Royo, M. Denoyelle, E. Hindy-Champion, D. Louyot (éds.), Du voyage savant aux territoires de l’archéologie : voyageurs, amateurs et savants à l’origine de l’archéologie moderne, p. 315-336.

[3] Voir pour une biographie complète : Cl. Pallu Delesert, Julien Poinssot : Souvenirs (1844-1900), Paris, P. Renouart, 1905.


Vous aimerez aussi...